La maison individuelle ne fait plus rêver, elle était pourtant très prisée durant la pandémie

par | 26 Mai 2024 | Actualités

En France, les maisons individuelles ne trouvent plus preneurs. La fête semble bien terminée et pourtant durant le Covid, tout le monde recherchait une maison avec un bout de terrain. C'était le rêve d'un bon nombre de personnes.
maison individuelle

Aujourd’hui, le marché semble bel et bien fini. La flambée des taux d’intérêt, plus de 4,5% sur 20 ans, le prix trop élevé des biens, la maison individuelle ne séduit plus, elle ne se vend plus en 2024;

Une chute sans précédent

Avoir un pavillon avec un bout de terrain pour y installer une piscine, un potager était le rêve d’un grand nombre de Français, mais la fête est bien finie. Aujourd’hui, les propriétaires de ce type de biens tout comme les constructeurs n’arrivent plus à vendre. C’est dû principalement à l’explosion des coûts de construction, à la fin du taux zéro, les taux d’intérêt qui s’envolent. Tout cela est autant d’embûches qui provoquent la chute du marché. Le gouvernement cherche à limiter le développement des pavillons avec deux outils, l’arrêt du taux zéro depuis le 1er janvier 2024, l’empêchement de bétonner des terres qui ne le sont pas. Obtenir un crédit est aujourd’hui très compliqué, les banques sont frileuses.

À découvrir  La biodiversité spécifique, un enjeu majeur pour l'équilibre de notre planète

Le désarroi des constructeurs

Le marché de l’immobilier neuf connaît un sérieux ralentissement. Près de 7 Français sur 10 qui vivaient dans un appartement durant la pandémie rêvaient d’avoir un pavillon, un bout de terrain. Aujourd’hui, les pancartes à vendre sur les maisons restent sans preneurs. Entre 2007 et 2022, plus de 122 065 maisons ont été construites chaque année, le nombre est tombé à 66 800 en 2023. Si la chute continue, on pourrait atteindre 50 000 constructions fin 2024. Avec la conjoncture, l’immobilier neuf est remis en cause. Les agences immobilières dressent un tableau sombre, certaines n’ont vendu qu’un seul pavillon en 2023. La guerre en Ukraine a provoqué une hausse du prix des matériaux. Les Français rêvent toujours d’avoir un pavillon, mais les prix explosent et obtenir un crédit est très difficile. Le rêve est donc pour l’instant à l’arrêt.

À découvrir  Y aura-t-il des épidémies pour les prochains Jeux olympiques ?
TAGs : Immobilier

Marc Dubois

Expert en recyclage avec plus de 15 ans d'expérience, Marc est passionné par la transformation des déchets en ressources. Auteur de plusieurs articles et guides sur le recyclage innovant, il partage ses connaissances pour réduire l'empreinte écologique de manière créative et efficace.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherchez une déchetterie

Déchèterie de Cuincy 59553

Déchèterie de Denain 59220

Déchèterie de Douchy les Mines 59282

Déchèterie de Fourmies 59610

Déchèterie de Fromelles 59249

Déchèterie de Genech 59242

Déchèterie de Gravelines 59820

Déchèterie de Iwuy 59141

Déchèterie de Jeumont 59460

Déchèterie de Landrecies 59550

Déchèterie de Lille 59000

Déchèterie de Lille Borda 59000

Pin It on Pinterest

Share This