Greenwashing ou engagement réel ? Comment distinguer les vraies initiatives éco-responsables des fausses ?

par | 24 Fév 2024 | Écologie

De nombreuses entreprises se vantent d’être écologiques et responsables, mais ne respectent pas forcément certaines normes ou pratiques. Comment reconnaître les actions authentiquement éco-responsables et celles qui relèvent du greenwashing ? Cet article va vous y aider.

Comprendre le phénomène du greenwashing

Le terme « greenwashing » provient de l’anglais et désigne une stratégie marketing consistant à donner une image écologique et responsable à une entreprise, un produit ou un service, alors qu’en réalité, leurs actions ou engagements en la matière sont minimes voire inexistants. On peut comparer cela à « blanchir » (to wash) ses activités loin de leur aspect polluant et irrespectueux de l’environnement.

Les consommateurs étant de plus en plus soucieux de l’impact environnemental de leurs achats, les entreprises ont compris l’intérêt d’utiliser cet argument pour séduire ce public. Le problème réside cependant dans cette appropriation des valeurs de l’écologie sans réels changements effectués au sein de la structure et de ces pratiques.

Identifier les signes du greenwashing

Pour détecter si une entreprise pratique le greenwashing, il convient de discerner certains indices trouvés dans leur communication. Voici quelques éléments à prendre en compte :

Usage excessif de la couleur verte et du mot « naturel »

Si une entreprise veut vous donner l’impression qu’elle est écologique sans rien changer à ses pratiques, elle utilisera probablement abondamment la couleur verte dans sa communication, notamment sur les emballages de ses produits. Il en va de même pour le terme « naturel » qui n’a pas de définition légale, mais évoque un engagement environnemental.

À découvrir  Les implications de la loi NRE sur la gouvernance d'entreprise

Arguments flous ou imprécis

Certains arguments utilisés par les entreprises peuvent être vagues, généraux ou faussement rassurants. Par exemple, une entreprise peut mettre en avant des engagements très larges comme « réduction de notre empreinte carbone » sans donner de détails concrets quant à ces actions menées, ni de chiffres mesurables.

Mise en avant de labels aux critères laxistes

Les labels écologiques sont nombreux et leurs critères d’octroi varient grandement. Une entreprise pourrait donc se parer d’un label dont les normes ne sont pas si contraignantes en réalité, donnant alors une impression de sérieux écologique trompeuse.

Communication disproportionnée concernant les actions écologiques

Une entreprise faisant beaucoup de publicité autour d’une initiative écologique plutôt minime (ex : recyclage de certains matériaux seulement) mérite votre méfiance. Il faut interroger si cela représente une vraie volonté d’amélioration ou seulement une tentative de redorer son image.

Le réchauffement climatique : ce que vous devez vraiment savoir sur le défi le plus urgent de notre époque

Distinguer selon la méthode

S’opposer au greenwashing signifie adopter un regard critique sur l’image véhiculée par les entreprises. Un certain nombre de méthodes et d’indicateurs permettent d’en savoir plus :

À découvrir  Les plantes à installer au jardin pour éloigner les tiques

Analyser la politique RSE de l’entreprise

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est un enjeu majeur pour s’évaluer sur le plan écologique, mais aussi social et sociétal. Il s’agit d’étudier leurs engagements dans leur globalité et vérifier s’ils sont crédibles, ambitieux et réalisables.

Vérifier les labels et certifications détenus

Même si certains labels sont susceptibles d’être utilisés comme argument fallacieux, d’autres certifications peuvent être plus crédibles et exigeantes. Pour identifier ces labels, n’hésitez pas à vous renseigner sur les critères d’attribution et les organismes qui les délivrent.

Consulter avis et recherches des experts et associations

Pour évaluer réellement l’action environnementale d’une entreprise, il est important de consulter des sources tierces. Les avis d’experts, la presse spécialisée et les recommandations des associations de consommateurs ou de défense de l’environnement, peuvent constituer des indices précieux pour déterminer ce qu’il en est vraiment.

Greenwashing : une prise de conscience nécessaire

Le greenwashing est devenu un enjeu majeur dans le monde du marketing, et il est primordial de porter un regard critique sur les actions menées par les entreprises. Douter des initiatives éco-responsables présentées comme telles permet d’exiger et encourager une plus grande transparence et cohérence entre leurs messages publicitaires et leurs pratiques concrètes.

Sophie Renaud

Activiste écologiste, Sophie explore les intersections entre l'écologie, la technologie et le mode de vie durable. Ses écrits encouragent à adopter des habitudes quotidiennes plus vertes, en mettant l'accent sur les petites actions individuelles qui contribuent à un grand changement environnemental.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherchez une déchetterie

Déchèterie de Cuincy 59553

Déchèterie de Denain 59220

Déchèterie de Douchy les Mines 59282

Déchèterie de Fourmies 59610

Déchèterie de Fromelles 59249

Déchèterie de Genech 59242

Déchèterie de Gravelines 59820

Déchèterie de Iwuy 59141

Déchèterie de Jeumont 59460

Déchèterie de Landrecies 59550

Déchèterie de Lille 59000

Déchèterie de Lille Borda 59000

Pin It on Pinterest

Share This